Congrès du 2 février 2019

Samedi 2 février dernier, s’est déroulé le congrès de la Fédération Suisse à Villeneuve.

Voici un petit résumé de ce qui s’est passé, et des décisions qui ont été prises.

Comité Directeur

Le point le plus important de ce congrès traitait du Comité Directeur. Monsieur Raoul Bortolotti et Madame Mireille Jaggi ont démissionné. A été élu à la quasi-unanimité (117 pour, 2 abstentions et 1 contre) au poste de Président de la Fédération Suisse de Pétanque, Monsieur Jean-Denis Willemin. Il s’était proposé avec « son » Comité Directeur, qui ont tous également été acceptés à l’unanimité, à savoir Damien Fellay (Vice-Président), Jean-Marie Arlettaz, Caroline Tâche, Stéphane Lambert, Claude Béroud et Lucien Jacot-Guillarmod.

Nous les félicitons pour leur élection, et espérons de tout cœur qu’ils continuent à faire progresser notre sport.

Propositions

Trois propositions ont également été votées lors de ce congrès (une quatrième, celle de Georges Chollet ayant été retirée au début de la séance). Elles ont toutes été acceptées par les représentants des clubs suisses.

Proposition 1

« Lors du mini-congrès du 4 février 2017, il a été accepté d’insérer des dérogations au nouveau règlement de jeu de la FIPJP, dérogations valables uniquement pour la Suisse. Ces dérogations concernaient la fumée, les chaussures et le lancer du but. Celles-ci avaient pour objectif de rendre moins strict le règlement entré en vigueur le 1er janvier 2017. Dans le but de donner à notre sport tous les aspects d’une discipline unique et praticable à l’identique dans tous les pays du monde et ainsi mettre fin à toute incompréhension, la proposition suivante vous est soumise :

 –  application du règlement de jeu tel qu’édité par la FIPJP, ceci autant sur les terrains situés à l’extérieur qu’à l’intérieur et ainsi abolir toutes les dérogations existantes. »

Il n’existera donc plus de dérogation Suisse au règlement international. Ces nouvelles règles rentrent en vigueur immédiatement. Seule exception : les interclubs. Ayant commencé cet hiver avec les dérogations, le règlement ne change pas pour les derniers tours de la compétition.

Proposition 2

« La commission ad hoc des cadres nationaux ayant étudié le mode actuel de sélection du cadre national senior, le constat y relatif a été jugé insatisfaisant. Au vu des bons résultats des autres cadres nationaux, la proposition suivante vous est soumise :

 –  abandon du système de qualification du cadre national senior par concours sélectif et adoption d’un cadre national senior élargi à l’image des autres cadres nationaux féminin, junior et espoir. »

Le sélectif est abandonné pour faire place à un cadre national sénior.

Proposition 3

« Lors du congrès du 2 février 2013, les propositions suivantes avaient été acceptées :

  1. a) octroyer 4 places pour la FSP dans toutes les catégories lors de chaque championnat suisse (sauf doublettes vétérans) réservées uniquement aux membres du cadre national qui n’auraient pu se qualifier dans leur cantonale pour cause de déplacement à l’étranger. Si ces places ne sont pas utilisées, elles seront redonnées aux cantonales qui en feraient la demande.
  2. b) réserver une place pour le champion suisse de chaque catégorie de tout championnat suisse pour autant que l’année suivante, la même équipe se représente pour défendre son titre.
  3. c) éviter qu’il y ait plus d’équipes d’une cantonale qu’il n’y a de poules à disposition. Si ce cas devait se présenter, les équipes en trop seraient distribuées aux autres cantonales selon leurs demandes.

Il a été démontré depuis lors que les propositions a) et c) sont inutiles ou inapplicables. En effet, les 4 places réservées à la FSP ne sont jamais utilisées et l’AVP, dans le but de combler les places laissées libres par les cantonales, est la seule dont le nombre d’équipes est toujours supérieur au nombre de poules. Les propositions suivantes vous sont donc soumises :

  1. a) abandon des places réservées à la FSP (à part celle réservée au champion de l’année précédente)

  2. b) possibilité pour les cantonales, selon calcul des quotas, d’avoir plus d’équipes que de poules lors des championnats suisses. »

Il n’y aura plus d’équipe octroyée à la FSP pour les membres des différents cadres nationaux pour les championnats suisses. La seule équipe qui est repêchée en cas de non-qualification est celle du champion suisse en titre (si la formation se représente avec la même composition).

Il sera possible également, pour les championnats suisses, d’avoir deux équipes d’une même cantonale dans une poule.

Calendriers

Suite à un souci avec leur responsable, la date de sortie des calendriers a dû être reportée. Ils seront prêts et définitifs au plus tard à la fin du mois de mars.

Une réflexion au sujet de « Congrès du 2 février 2019 »

Laisser un commentaire