Portrait : Jérémy Biselx

A 9 ans seulement, Jérémy Biselx est déjà monté deux fois sur le podium Suisse, une fois sur le podium du tête à tête vaudois et a récemment remporté le championnat valaisan tête à tête. C’est lors de cette compétition, juste après son titre, que je l’ai rencontré.

Content de ta journée j’imagine ?
Ah oui ! C’est le plus beau jour de ma vie !

Comment ça s’est passé ?
Très bien. J’étais un peu énervé parce que je n’ai pas très bien joué la première partie contre Killian Coudray (un grand de 14 ans). Mais mis à part ça, je suis très content, parce que tout s’est bien passé et je n’ai plus perdu.

Quel était le meilleur moment de la journée ?
La finale, contre Nicolas Moine. C’est la partie où j’ai le mieux tiré, c’était mon meilleur match.

Tu n’étais pas trop stressé d’y être ?
Non, pas forcément au début. J’ai eu un peu peur à un moment, parce que je gagnais 12 à 3, et qu’il est remonté à 12 à 6. Mais j’ai réussi à faire le treizième juste après, alors j’étais trop content !

Et tu avais beaucoup de supporters ?
Oui, il y en avait tout plein ! Beaucoup de mon club aussi. Et ils ont tous applaudi quand j’ai fait mon premier carreau en place.

Ton premier ? Il y en a eu plus ?
Oui, je crois que j’en ai fait 3 en finale.

Tu t’entraînes souvent ?
Quand même oui. Pas tous les jours forcément, mais je joue souvent après l’école.

C’était ton premier tête à tête ?
Non, chez les jeunes l’année passée, on a pu faire le championnat vaudois (vu qu’il n’y en avait pas en Valais). Il y avait aussi que des plus grands que moi, mais j’ai réussi à terminer 3ème.

Et tu préfères le tête à tête au doublette ?
J’aime bien les deux, mais je pense que je préfère le doublette. Parce que je joue avec ma soeur Léa, je trouve qu’elle pointe super bien. Et comme j’aime bien tirer, on est très complémentaires.

Léa, également sur le podium et tout sourire, se trouve à côté de nous.

Je lui pose la question de comment s’est passé la journée pour elle

Très bien. J’étais très contente ce matin, j’ai bien joué et j’ai gagné les trois parties de mon groupe. Malheureusement, j’ai perdu la demi-finale, mais je suis quand même super contente d’être troisième !

 

Je leur demande ensuite si Patrice, le papa, avait prévu de les inviter au restaurant pour fêter ces deux podiums. Une lumière s’allume dans leurs yeux et ils me disent qu’ils aimeraient beaucoup aller à la crêperie. Requête « discrètement » transmise aux parents. 😉

Fait amusant de ce championnat, alors que Jérémy Biselx est sacré champion chez les juniors, Jean-Luc Clerc gagnait chez les vétérans. La relève est assurée à la Chablaisienne, et nous souhaitons à Jérémy le même palmarès que celui de Jean-Luc !

Laisser un commentaire